ÉPÎTRE DE PAUL AUX

ROMAINS

 

Chapitre 1

1  Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour l'Evangile de Dieu

2  qu'il avait promis auparavant par ses prophètes dans les saintes Ecritures,

3  concernant son Fils, né de la postérité de David selon la chair,

4  déclaré Fils de Dieu avec puissance selon l'Esprit de sainteté par sa résurrection d'entre les morts, Jésus-Christ notre Seigneur,

5  par qui nous avons reçu la grâce et l'apostolat pour répandre l'obéissance à la foi parmi tous les païens, pour la gloire de son nom,

6  au nombre desquels vous êtes aussi, vous qui avez été appelés par Jésus-Christ,

7  à tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome, appelés à être saints: Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ!

Paul désire voir les chrétiens de Rome

8  D'abord je rends grâces à mon Dieu par Jésus-Christ au sujet de vous tous, parce que votre foi est renommée dans le monde entier.

9  Car Dieu, que je sers en mon esprit dans l'Evangile de son Fils, m'est témoin que je fais sans cesse mention de vous,

10  demandant continuellement dans mes prières d'avoir enfin, par sa volonté, le bonheur d'aller vous voir.

11  Car je désire vous voir, pour vous communiquer quelque don spirituel, afin que vous soyez affermis,

12  ou plutôt, afin que nous soyons encouragés ensemble au milieu de vous par la foi qui nous est commune à vous et à moi.

13  Or je ne veux pas vous laisser ignorer, frères, que j'ai souvent formé le projet d'aller chez vous, afin de recueillir quelque fruit parmi vous comme parmi les autres nations, mais j'en ai été empêché jusqu'à présent.

14  Je me dois aux Grecs et aux Barbares, aux savants et aux ignorants.

15  Ainsi, dans la mesure où cela dépend de moi, je suis prêt à vous annoncer l'Evangile, à vous aussi qui êtes à Rome.

Sujet de l'épître

16  Car je n'ai pas honte de l'Evangile de Christ, car c'est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec.

17  Car en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon ce qui est écrit: Le juste vivra par la foi.

Colère de Dieu contre les hommes

18  Car la colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent la vérité dans l'injustice,

19  car ce qu'on peut connaître de Dieu leur est clairement manifesté, Dieu le leur ayant révélé.

20  En effet, les choses invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'œil nu depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables,

21  car, ayant connu Dieu, ils ne l'ont pas glorifié comme Dieu et ne lui ont pas rendu grâces, mais ils sont devenus vains dans leurs raisonnements et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.

22  Se vantant d'être sages, ils sont devenus fous

23  et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes et des reptiles.

24  C'est pourquoi aussi Dieu les a livrés à l'impureté, selon les convoitises de leurs cœurs, et ainsi ils déshonorent eux-mêmes leur propre corps,

25  eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen.

26  C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes. Car leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre nature.

27  De même les hommes, abandonnant l'usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.

28  Comme ils n'ont pas jugé utile de connaître Dieu, Dieu les a livrés à un sens réprouvé pour commettre des choses indignes.

29  Ils sont remplis de toute espèce d'injustice, d'impureté, de méchanceté, d'avarice, de malice, pleins d'envie, de meurtres, de querelles, de tromperie, de malignité,

30  rapporteurs, médisants, ennemis de Dieu, arrogants, orgueilleux, vains, ingénieux au mal, rebelles à leurs parents,

31  dépourvus d'intelligence, de loyauté, d'affection naturelle, de capacité de pardonner, de miséricorde,

32  et, bien qu'ils connaissent le décret de Dieu déclarant dignes de mort ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les pratiquent, mais encore ils approuvent ceux qui les commettent.

 

Chapitre 2

Le jugement de Dieu est juste

1  O homme, qui que tu sois toi qui juges, tu es donc inexcusable, car, en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges tu fais les mêmes choses.

2  Or nous savons que le jugement de Dieu contre ceux qui commettent de telles choses est selon la vérité.

3  Penses-tu donc, ô homme qui juges ceux qui commettent de telles choses et qui les pratiques, que tu échapperas au jugement de Dieu?

4  Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de son indulgence persévérante, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te conduit à la repentance?

5  Mais par ton endurcissement et par ton cœur impénitent, tu t'amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la révélation du juste jugement de Dieu,

6  qui rendra à chacun selon ses œuvres,

7  la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l'honneur, la gloire et l'incorruptibilité,

8  mais l'irritation et la colère à ceux qui manifestent l'esprit de dispute, sont rebelles à la vérité et obéissent à l'injustice,

9  les tribulations et l'angoisse sur toute âme d'homme qui fait le mal, sur le Juif premièrement, puis sur le Grec,

10  mais la gloire, l'honneur et la paix pour quiconque fait le bien, pour le Juif premièrement, puis pour le Grec.

11  Car devant Dieu il n'y a pas de favoritisme.

12  Tous ceux qui ont péché sans la loi, périront aussi sans la loi, et tous ceux qui ont péché avec la loi, seront jugés par la loi.

13  Car ce ne sont pas ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui observent la loi qui seront justifiés.

14  Quand les païens, qui n'ont pas la loi, font naturellement ce que prescrit la loi, ils sont, eux qui n'ont pas la loi, une loi pour eux-mêmes,

15  ils montrent que l'œuvre de la loi est écrite dans leur cœur, leur conscience en rendant témoignage et leurs pensées s'accusant ou s'excusant entre elles,

16  au jour où Dieu jugera les actions secrètes des hommes par Jésus-Christ, selon mon Evangile.

Les Juifs et la loi

17  Voici, tu portes le nom de Juif, tu te reposes sur la loi, tu te glorifies en Dieu,

18  tu connais sa volonté, tu approuves les choses excellentes, étant instruit par la loi,

19  tu te crois le conducteur des aveugles, la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres,

20  le docteur des insensés, le maître des ignorants, parce que tu as dans la loi la règle de la connaissance et de la vérité.

21  Toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t'enseignes pas toi-même? Toi qui prêches de ne pas dérober, tu dérobes?

22  Toi qui dis de ne pas commettre d'adultère, tu commets l'adultère? Toi qui as en abomination les idoles, tu pilles des temples?

23  Toi qui te glorifies de la loi, tu déshonores Dieu par la transgression de la loi?

24  Car le nom de Dieu est blasphémé parmi les païens à cause de vous, comme cela est écrit.

25  Il est vrai que la circoncision est utile si tu observes la loi, mais si tu transgresses la loi, ta circoncision devient incirconcision.

26  Si donc l'incirconcis observe les ordonnances de la loi, son incirconcision ne sera-t-elle pas tenue pour circoncision?

27  Et si l'incirconcis de nature accomplit la loi, ne te jugera-t-il pas, toi qui avec la lettre et la circoncision transgresses la loi?

28  Car le Juif n'est pas celui qui en a les apparences extérieures, et la circoncision n'est pas celle qui est extérieure dans la chair,

29  mais le Juif est celui qui l'est intérieurement, et la circoncision est celle du cœur, selon l'esprit et non selon la lettre. Sa louange ne vient pas des hommes, mais de Dieu.

 

Chapitre 3

L'avantage des Juifs

1  Quel est donc la supériorité des Juifs? Ou, quelle est l'utilité de la circoncision?

2  Elle est grande de toute manière, surtout parce que les oracles de Dieu leur ont été confiés.

3  Et si quelques-uns n'ont pas cru, leur incrédulité annulera-t-elle donc la fidélité de Dieu?

4  Nullement! Mais que Dieu soit reconnu pour vrai et tout homme pour menteur, selon ce qui est écrit: Afin que tu sois trouvé juste dans tes paroles et que tu gagnes ta cause lorsqu'on te jugera.

5  Mais si notre injustice établit la justice de Dieu, que dirons-nous? Dieu est-il injuste quand il montre sa colère? Je parle à la manière des hommes.

6  Nullement! Autrement, comment Dieu jugerait-il le monde?

7  Et si par mon mensonge la vérité de Dieu éclate davantage pour sa gloire, pourquoi suis-je moi-même encore jugé comme pécheur?

8  Pourquoi ne ferions-nous pas le mal afin qu'il en arrive du bien, comme quelques-uns, qui nous calomnient, affirment que nous enseignons? La condamnation de ces gens est juste.

Tous sont sous l'empire du péché

9  Qu'en est-il donc? Sommes-nous plus excellents? Pas du tout. Car nous avons prouvé que tous, Juifs et Grecs, sont assujettis au péché,

10  selon ce qui est écrit: Il n'y a pas de juste, pas même un seul,

11  nul n'est intelligent, nul ne cherche Dieu,

12  tous sont égarés, tous ensemble se sont pervertis, il n'en est aucun qui fasse le bien, non, pas un seul.

13  Leur gosier est un sépulcre ouvert, ils se sont servis de leur langue pour tromper, ils ont sous leurs lèvres un venin d'aspic,

14  leur bouche est pleine de malédiction et d'amertume,

15  ils ont les pieds légers pour répandre le sang,

16  la destruction et le malheur sont sur leurs sentiers,

17  ils n'ont pas connu le chemin de la paix,

18  la crainte de Dieu n'est pas devant leurs yeux.

19  Or nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée et que tout le monde soit placé sous le jugement Dieu.

20  Parce que aucune chair ne sera justifiée devant lui par les œuvres de la loi, car c'est la loi qui donne la connaissance du péché.

La justice de Dieu par la foi de Jésus-Christ

21  Mais maintenant la justice de Dieu a été révélée sans la loi, la loi et les prophètes lui rendant témoignage,

22  justice de Dieu par la foi de Jésus-Christ, pour tous ceux et sur tous ceux qui croient. Il n'y a pas de distinction,

23  puisque tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu.

24  Ils sont justifiés gratuitement par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ,

25  que Dieu avait destiné à être une victime propitiatoire par la foi en son sang, afin de montrer sa justice par le pardon des péchés commis auparavant, au temps de la patience de Dieu,

26  afin de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être lui-même juste et à justifier celui qui a la foi de Jésus.

27  Où donc est le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle loi? Par celle des œuvres? Non, mais par la loi de la foi.

28  Ainsi donc nous concluons que l'homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi.

29  Dieu est-il seulement le Dieu des Juifs? Ne l'est-il pas aussi des païens? Oui, il l'est aussi des païens,

30  puisqu'il y a un seul Dieu qui justifiera les circoncis par la foi et les incirconcis par la foi.

31  Annulons-nous donc la loi par la foi? Nullement! Au contraire, nous établissons la loi.

 

Chapitre 4

Abraham justifié par la foi

1  Quel avantage dirons-nous donc qu'Abraham notre père a obtenu selon la chair?

2  Si Abraham a été justifié par les œuvres, il a sujet de se glorifier, mais non devant Dieu.

3  Car que dit l'Ecriture? Abraham crut Dieu et cela lui fut compté comme justice.

4  Or, à celui qui travaille, le salaire n'est pas compté comme une grâce mais comme une chose due,

5  Et à celui qui ne travaille pas mais qui croit en celui qui justifie l'impie, sa foi lui est comptée comme justice.

6  De même David exprime le bonheur de l'homme à qui Dieu impute la justice sans les œuvres:

7  Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées et dont les péchés sont couverts!

8  Heureux l'homme à qui le Seigneur n'imputera pas son péché!

9  Ce bonheur n'est-il donc que pour les circoncis ou est-il également pour les incirconcis? Car nous disons que la foi fut comptée comme justice à Abraham.

10  Quand lui a-t-elle donc été comptée? Lorsqu'il était circoncis ou incirconcis? Ce n'était pas après sa circoncision, mais quand il était encore incirconcis.

11  Et il reçut le signe de la circoncision comme sceau de la justice de la foi qu'il avait eue étant incirconcis, pour être le père de tous ceux qui croient, bien qu'incirconcis, et que la justice leur soit aussi comptée,

12  et pour être le père des circoncis, qui ne sont pas seulement circoncis mais qui marchent aussi sur les traces de la foi de notre père Abraham quand il était incirconcis.

13  Ainsi la promesse d'avoir le monde pour héritage n'a pas été faite à Abraham ou à sa postérité par la loi, mais par la justice de la foi.

14  Car si les héritiers sont ceux de la loi, la foi est vaine et la promesse est annulée.

15  La loi produit la colère, car lorsqu'il n'y a pas de loi il n'y a pas de transgression.

16  C'est pourquoi c'est par la foi qu'est accordée la grâce, afin que la promesse soit assurée à toute la postérité, non seulement à celle qui est de la loi, mais aussi à celle qui est de la foi d'Abraham, qui est notre père à tous,

17  selon ce qui est écrit: Je t'ai établi père de plusieurs nations. Il est notre père devant Dieu auquel il a cru, qui donne la vie aux morts et qui appelle les choses qui ne sont pas comme si elles étaient.

18  Espérant contre toute espérance, il crut qu'il deviendrait le père de plusieurs nations, selon ce qui avait été dit: Telle sera ta postérité.

19  Sans faiblir dans la foi, il ne considéra pas que son corps était déjà usé, puisqu'il avait près de cent ans, et que l'utérus de Sara était à l'état de mort.

20  Il ne douta pas par incrédulité au sujet de la promesse de Dieu, mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu,

21  étant pleinement persuadé que ce qu'il promet, il peut aussi l'accomplir.

22  C'est pourquoi cela lui fut compté comme justice.

23  Or ce n'est pas seulement pour lui qu'il est écrit que cela lui fut compté,

24  mais c'est encore à nous que cela sera compté, à nous qui croyons en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur,

25  qui a été livré pour nos offenses et qui est ressuscité pour notre justification.

 

Chapitre 5

La paix et la joie

1  Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ,

2  à qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la majesté de Dieu.

3  Non seulement en cela, mais nous nous glorifions aussi dans les afflictions, sachant que l'affliction produit la persévérance,

4  la persévérance le courage éprouvé, et le courage éprouvé l'espérance.

5  Et l'espérance ne trompe pas, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné.

6  Car lorsque nous étions encore sans force, Christ, au temps marqué, est mort pour des impies.

7  A peine mourrait-on pour un juste. Quelqu'un peut-être mourrait pour un homme de bien.

8  Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.

9  A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère.

10  Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.

11  Non seulement cela, mais encore nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, par qui maintenant nous avons obtenu la réconciliation.

La mort par Adam et la vie par Christ

12  C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, de même la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché.

13  Car le péché était dans le monde avant la loi, mais le péché n'est pas imputé quand il n'y a pas de loi.

14  Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu'à Moïse, même sur ceux qui n'avaient pas péché par une transgression semblable à celle d'Adam, qui est la figure de celui qui devait venir.

15  Mais il n'en est pas du don gratuit comme de l'offense. Car si par l'offense d'un seul beaucoup sont morts, à plus forte raison la grâce de Dieu et le don de la grâce venant d'un seul homme, Jésus-Christ, se sont-ils abondamment répandus sur beaucoup.

16  Et il n'en est pas du don comme de ce qui est arrivé par un seul qui a péché. Car c'est après une seule offense que le jugement est devenu condamnation, mais le don gratuit est devenu justification après de nombreuses offenses.

17  Car si par l'offense d'un seul la mort a régné par un seul, à plus forte raison ceux qui reçoivent l'abondance de la grâce et du don de la justice régneront-ils dans la vie par un seul, Jésus-Christ.

18  Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s'étend à tous les hommes.

19  Comme en effet par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes.

20  Or la loi est intervenue pour que l'offense abonde; mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé,

21  et, comme le péché a régné dans la mort, ainsi la grâce règnera par la justice pour la vie éternelle par Jésus-Christ notre Seigneur.

 

Chapitre 6

Le baptême en Jésus-Christ

1  Que dirons-nous donc? Demeurerons-nous dans le péché afin que la grâce abonde?

2  Nullement! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore en lui?

3  Ne savez-vous pas que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, nous avons été baptisés en sa mort?

4  Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, nous marchions nous aussi en nouveauté de vie.

5  Car si nous avons été réunis dans une mort semblable à la sienne, nous le serons aussi dans sa résurrection,

6  sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché soit détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché.

7  Car celui qui est mort est libéré du péché.

8  Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui,

9  sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus. La mort n'a plus de pouvoir sur lui.

10  Car en mourant, il est mort une seule fois pour le péché, mais en vivant, il vit pour Dieu.

11  Ainsi vous aussi, regardez-vous comme vraiment morts au péché, mais vivants pour Dieu en Jésus-Christ notre Seigneur.

12  Que le péché ne règne donc pas dans votre corps mortel, vous amenant à lui obéir dans ses convoitises.

13  Ne livrez pas vos membres au péché comme des instruments d'iniquité, mais livrez-vous à Dieu comme des êtres vivants revenus de la mort, et livrez vos membres comme des instruments de justice pour Dieu.

14  Car le péché n'aura pas de pouvoir sur vous, parce que vous n'êtes pas sous la loi mais sous la grâce.

Esclaves de la justice pour la sanctification

15  Qu'en est-il donc? Pécherons-nous parce que nous sommes non sous la loi mais sous la grâce? Nullement!

16  Ne savez-vous pas qu'en vous livrant à quelqu'un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché pour la mort, soit de l'obéissance pour la justice?

17  Mais grâces soient rendues à Dieu de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de cœur à la règle de doctrine à laquelle vous avez été confiés.

18  Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice.

19  Je parle à la manière des hommes à cause de la faiblesse de votre chair. Car de même que vous avez livré vos membres au service de l'impureté et de l'iniquité pour plus d'iniquité, livrez ainsi maintenant vos membres au service de la justice pour la sanctification.

20  Car lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice.

21  Quels fruits retiriez-vous donc alors de ces choses dont vous avez honte aujourd'hui? Car la fin de ces choses, c'est la mort.

22  Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous retirez pour fruit la sanctification et pour fin la vie éternelle.

23  Car le salaire du péché, c'est la mort, mais le don de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.

 

Chapitre 7

Les chrétiens libres de la loi

1  Frères, ne savez-vous pas, car je parle à des gens qui connaissent la loi, que la loi n'a de pouvoir sur l'homme que pendant qu'il est en vie?

2  Ainsi une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu'il est vivant, mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi du mari.

3  Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d'un autre homme, elle sera appelée adultère. Mais si le mari meurt, elle est affranchie de la loi de sorte qu'elle n'est pas adultère en devenant la femme d'un autre homme.

4  Ainsi vous aussi, mes frères, vous êtes devenus morts à la loi par le corps de Christ, pour appartenir à un autre, à celui qui est ressuscité des morts, afin que nous portions des fruits pour Dieu.

5  Car lorsque nous étions dans la chair, les passions pécheresses agissaient dans nos membres par l'intermédiaire de la loi, produisant des fruits pour la mort.

6  Mais maintenant nous avons été rendus libres de la loi, étant morts à ce qui nous retenait prisonniers, de sorte que nous servons dans la nouveauté de l'esprit et non selon la lettre qui a vieilli.

7  Que dirons-nous donc? La loi est-elle péché? Nullement! Mais je n'ai connu le péché que par la loi. Car je n'aurais pas connu la convoitise si la loi n'avait dit: Tu ne convoiteras pas.

8  Mais le péché, saisissant l'occasion du commandement, a produit en moi toutes sortes de convoitises. Car sans la loi, le péché est mort.

9  J'étais vivant autrefois sans la loi, mais quand le commandement est venu, le péché a repris vie, et moi je suis mort.

10  Et le commandement, qui devait conduire à la vie, se trouva pour moi conduire à la mort.

11  Car le péché, saisissant l'occasion du commandement, m'a séduit, et par lui m'a fait mourir.

12  La loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon.

13  Ce qui est bon a-t-il alors été pour moi une cause de mort? Nullement! Mais c'est le péché, afin qu'il se manifeste comme péché en me donnant la mort par ce qui est bon, et qu'il devienne excessivement pécheur par le commandement.

La loi est spirituelle, mais moi je suis charnel, …

14  Nous savons en effet que la loi est spirituelle, mais moi je suis charnel, vendu au péché.

15  Car je ne sais pas ce que je fais, je fais ce que je ne veux pas, je fais ce que je hais.

16  Or, si je fais ce que je ne veux pas, je reconnais que la loi est bonne.

17  Mais maintenant ce n'est plus moi qui le fais, mais le péché qui habite en moi.

18  Car je sais que ce qui est bon n'habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair; j'ai la volonté de faire le bien, mais je ne parviens pas à l'accomplir.

19  Car je ne fais pas le bien que je veux, mais je fais le mal que je ne veux pas.

20  Si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, c'est le péché qui habite en moi.

21  Je trouve donc cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi.

22  Car je prends plaisir à la loi de Dieu du point de vue de l'homme intérieur,

23  mais je vois une autre loi dans mes membres, qui lutte contre la loi de mon entendement et qui me rend captif de la loi du péché qui est dans mes membres.

24  Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?

25  Je rends grâces à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur! Ainsi donc, moi-même je sers la loi de Dieu par l'entendement, mais la loi du péché par la chair.

 

Chapitre 8

Le chrétien est rendu libre par l'Esprit de Vie

1  Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, qui marchent non selon la chair mais selon l'esprit.

2  Car la loi de l'Esprit de vie qui est en Jésus-Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort.

3  Car, chose impossible à la loi parce qu'elle était affaiblie par la chair, Dieu, en envoyant son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et à cause du péché, a condamné le péché dans la chair,

4  et cela afin que la justice de la loi soit accomplie en nous qui marchons non selon la chair mais selon l'esprit.

5  En effet ceux qui vivent selon la chair affectionnent les choses de la chair, mais ceux qui vivent selon l'esprit affectionnent les choses de l'esprit.

6  L'affection de la chair, c'est la mort, mais l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix,

7  car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu et qu'elle ne le peut même pas.

8  Ceux qui sont dans la chair ne peuvent pas plaire à Dieu.

9  Mais vous n'êtes pas dans la chair mais dans l'esprit, s'il est vrai que l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.

10  Mais si Christ est en vous, le corps est bien mort à cause du péché, mais l'esprit est vie à cause de la justice.

11  Si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

12  Ainsi donc, frères, nous ne sommes pas redevables à la chair pour vivre selon la chair.

13  Car si vous vivez selon la chair, vous mourrez, mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez.

14  Car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

15  Et vous n'avez pas reçu un esprit de servitude pour être encore dans la crainte, mais vous avez reçu un Esprit d'adoption par lequel nous crions: Abba! Père!

16  L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.

17  Et si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers, héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui pour être aussi glorifiés avec lui.

La gloire de l'enfant de Dieu

18  J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée en nous.

19  En effet la création attend avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu,

20  car la création n'a pas été soumise de son gré à la vanité, mais c'est à cause de celui qui l'y a soumise,

21  avec l'espérance qu'elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu.

22  Nous savons que jusqu'à présent toute la création soupire et souffre les douleurs de l'enfantement,

23  et ce n'est pas elle seulement, mais nous aussi qui avons les prémices de l'Esprit, nous soupirons également en nous-mêmes en attendant l'adoption, la rédemption de notre corps.

24  Car nous sommes sauvés en espérance, mais l'espérance que l'on voit n'est plus espérance. Ce que l'on voit, peut-on l'espérer encore?

25  Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec persévérance.

26  De même aussi l'Esprit nous soulage dans nos faiblesses. Car nous ne savons pas demander comme il convient dans nos prières. Mais l'Esprit lui-même intercède pour nous par des soupirs inexprimables.

27  Celui qui sonde les cœurs connaît la pensée de l'Esprit, parce qu'il intercède en faveur des saints selon Dieu.

28  Nous savons que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.

29  Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être conformes à l'image de son Fils, afin que celui-ci soit le premier-né de nombreux frères.

30  Et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés. Et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés. Et ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés.

31  Que dirons-nous donc à l'égard de ces choses? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous?

32  Lui qui n'a pas épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas toutes choses avec lui?

33  Qui accusera les élus de Dieu? C'est Dieu qui justifie.

34  Qui les condamnera? Christ est mort, il est aussi ressuscité, il est même à la droite de Dieu, et de plus il intercède pour nous.

35  Qui nous séparera de l'amour de Christ? Sera-ce la tribulation, l'angoisse, la persécution, la faim, la nudité, le péril, l'épée?

36  Ainsi il est écrit: C'est à cause de toi qu'on nous met à mort tout le jour, qu'on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.

37  Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.

38  Car j'ai l'assurance que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les principautés, ni les autorités, ni les choses présentes, ni les choses à venir,

39  ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature, ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.

 

Chapitre 9

Israël

1  Je dis la vérité en Christ, je ne mens pas, ma conscience m'en rend témoignage dans le Saint-Esprit,

2  j'éprouve une grande tristesse et j'ai dans le cœur un chagrin continuel.

3  Car je voudrais moi-même être anathème et séparé de Christ pour mes frères, mes parents selon la chair,

4  qui sont Israélites, à qui sont l'adoption, la gloire, les alliances, le don de la loi, le culte, les promesses,

5  qui descendent des pères et de qui est issu Christ selon la chair, qui est Dieu au-dessus de toutes choses, béni éternellement. Amen.

6  Ce n'est pas cependant que la parole de Dieu ait été défaillante. Car tous ceux qui descendent d'Israël ne sont pas Israël,

7  et bien qu'ils soient la postérité d'Abraham, ils ne sont pas tous ses enfants. Mais il est écrit: En Isaac tu auras une postérité appelée de ton nom,

8  c'est-à-dire que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais ce sont les enfants de la promesse qui sont regardés comme la postérité.

9  Voici en effet la parole de la promesse: Je reviendrai à cette même époque, et Sara aura un fils.

10  Non seulement cela, mais il en fut aussi de Rebecca qui conçut en une seule fois d'Isaac notre père,

11  car les enfants n'étaient pas encore nés et n'avaient fait ni bien ni mal, mais afin que le dessein d'élection de Dieu demeure ferme sans dépendre des œuvres mais seulement de celui qui appelle,

12  il lui fut dit: L'aîné sera assujetti au plus jeune,

13  selon ce qui est écrit: J'ai aimé Jacob et j'ai haï Esaü.

La miséricorde de Dieu est pour celui qu'Il a choisi

14  Que dirons-nous donc? Y a-t-il de l'injustice en Dieu? Nullement!

15  Car il a dit à Moïse: Je ferai miséricorde à qui je ferai miséricorde et j'aurai compassion de qui j'aurai compassion.

16  Ainsi donc, cela ne dépend ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de celui qui fait miséricorde, de Dieu.

17  Car l'Ecriture dit à Pharaon: Je t'ai suscité dans un but, pour montrer en toi ma puissance et afin que mon nom soit proclamé par toute la terre.

18  Ainsi donc, il fait miséricorde à qui il veut et il endurcit qui il veut.

19  Tu me diras alors: Pourquoi blâme-t-il encore? Car qui est-ce qui peut résister à sa volonté?

20  Mais plutôt, ô homme, qui es-tu pour contester avec Dieu? Le vase dira-t-il à celui qui l'a formé: Pourquoi m'as-tu fait ainsi?

21  Le potier n'a-t-il pas le pouvoir de faire avec la même masse d'argile un vase d'honneur et un vase d'usage vil?

22  Que dire si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère formés pour la perdition,

23  afin de faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu'il a d'avance préparés pour la gloire,

24  envers nous qu'il a aussi appelés, non seulement d'entre les Juifs mais aussi d'entre les païens?

25  Il le dit dans Osée: J'appellerai mon peuple celui qui n'était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n'était pas la bien-aimée.

26  Et il arrivera que dans le lieu même où on leur disait: Vous n'êtes pas mon peuple, ils seront appelés: Fils du Dieu vivant.

27  Esaïe aussi s'écrie au sujet d'Israël: Quand le nombre des fils d'Israël serait comme le sable de la mer, un reste seulement sera sauvé.

28  Car il achèvera la chose rapidement et avec justice, parce que le Seigneur accomplira promptement son œuvre sur la terre.

29  Esaïe avait dit de même auparavant: Si le Seigneur des armées ne nous avait laissé une postérité, nous serions devenus comme Sodome, nous aurions été semblables à Gomorrhe.

30  Que dirons-nous donc? Les païens qui ne cherchaient pas la justice, ont obtenu une justice, la justice qui vient de la foi,

31  mais Israël qui cherchait une loi de justice, n'est pas parvenu à cette loi de justice.

32  Pourquoi? Parce qu'ils l'ont cherchée non par la foi mais comme provenant des œuvres de la loi. Ils se sont heurtés à la pierre d'achoppement,

33  selon ce qui est écrit: Voici, je mets en Sion une pierre d'achoppement et un rocher de scandale, et celui qui croit en lui ne sera pas confus.

 

Chapitre 10

Le salut est disponible pour les Juifs et les Grecs

1  Frères, le souhait de mon cœur et ma prière à Dieu pour Israel, c'est qu'ils soient sauvés.

2  Car je leur rends le témoignage qu'ils ont du zèle pour Dieu, mais qui n'est pas conforme à la connaissance.

3  Car ne connaissant pas la justice de Dieu et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu.

4  Car Christ est la fin de la loi pour la justification de tous ceux qui croient.

5  Moïse écrit au sujet de la justice qui vient de la loi: L'homme qui fera ces choses vivra par elles.

6  Mais la justice qui vient de la foi parle ainsi: Ne dis pas en ton cœur: Qui montera au ciel? C'est en faire descendre Christ;

7  ou: Qui descendra dans l'abîme? C'est faire remonter Christ d'entre les morts.

8  Que dit-elle donc? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Voici la parole de la foi que nous prêchons:

9  Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

10  Car on croit avec le cœur pour parvenir à la justice, et on confesse avec la bouche pour parvenir au salut.

11  Car l'Ecriture dit: Quiconque croit en lui ne sera pas confus.

12  Il n'y a aucune différence entre le Juif et le Grec, puisqu'ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l'invoquent.

13  Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

14  Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n'ont pas cru? Et comment croiront-ils en celui dont ils n'ont pas entendu parler? Et comment en entendront-ils parler s'il n'y a personne qui prêche?

15  Et comment prêchera-t-on si l'on n'est pas envoyé? Ainsi il est écrit: Qu'ils sont beaux les pieds de ceux qui prêchent l'Evangile de paix, de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles!

16  Mais tous n'ont pas obéi à l'Evangile, car Esaïe dit: Seigneur, qui a cru à notre prédication?

17  Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Dieu.

18  Mais je dis: N'ont-ils pas entendu? Au contraire, leur voix est allée par toute la terre et leurs paroles jusqu'aux extrémités du monde.

19  Mais je dis: Israël ne l'a-t-il pas su? Moïse le premier dit: J'exciterai votre jalousie par ce qui n'est pas un peuple, je provoquerai votre colère par une nation sans intelligence.

20  Et Esaïe pousse la hardiesse jusqu'à dire: J'ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, j'ai été connu par ceux qui ne s'informaient pas de moi.

21  Mais au sujet d'Israël, il dit: J'ai tendu mes mains tout le jour vers un peuple rebelle et contredisant.

 

Chapitre 11

1  Je dis donc: Dieu a-t-il rejeté son peuple? Nullement! Car moi aussi je suis Israélite, de la postérité d'Abraham, de la tribu de Benjamin.

2  Dieu n'a pas rejeté son peuple qu'il a connu d'avance. Ne savez-vous pas ce que l'Ecriture rapporte au sujet d'Elie, comment il adressa à Dieu cette plainte contre Israël?

3  Seigneur, ils ont tué tes prophètes, ils ont renversé tes autels, moi seul je suis resté, et ils cherchent à m'ôter la vie.

4  Mais que lui dit la réponse divine? Je me suis réservé sept mille hommes qui n'ont pas fléchi le genou devant Baal.

5  De même aussi dans le temps présent il y a un reste selon l'élection de la grâce.

6  Or si c'est par grâce, ce n'est plus par les œuvres, sinon la grâce ne serait plus une grâce. Mais si c'est par les œuvres, ce n'est plus une grâce, sinon l'œuvre ne serait plus une œuvre.

7  Qu'en est-il donc? Ce qu'Israël cherche, il ne l'a pas obtenu, mais les élus l'ont obtenu, tandis que les autres ont été endurcis,

8  selon ce qui est écrit: Dieu leur a donné jusqu'à ce jour un esprit d'assoupissement, des yeux pour ne pas voir, des oreilles pour ne pas entendre.

9  Et David dit: Que leur table soit pour eux un filet, un piège, une occasion de chute, et leur rétribution,

10  que leurs yeux soient obscurcis pour ne pas voir, et que leur dos soit continuellement courbé.

Le rejet d'Israël pour la réconciliation du monde

11  Je dis donc: Ont-ils trébuché afin de tomber? Nullement! Mais le salut est devenu accessible aux païens par leur chute, afin d'exciter leur jalousie.

12  Mais si leur chute a été la richesse du monde et leur diminution la richesse des païens, combien plus sera leur conversion entière.

13  Je vous le dis à vous, païens: En tant qu'apôtre des païens, je glorifie mon ministère,

14  afin, s'il est possible, d'exciter la jalousie de ceux de ma chair et d'en sauver quelques-uns.

15  Car si leur rejet a été la réconciliation du monde, que sera leur réintégration, sinon une vie d'entre les morts?

16  Si les prémices sont saintes, la pâte l'est aussi, et si la racine est sainte, les branches le sont aussi.

17  Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, qui était un olivier sauvage, tu as été greffé parmi elles, et rendu participant de la racine et du suc de l'olivier,

18  ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n'est pas toi qui portes la racine, mais que c'est la racine qui te porte.

19  Tu diras donc: Les branches ont été retranchées afin que moi je sois greffé.

20  Cela est vrai, elles ont été retranchées pour cause d'incrédulité, et toi tu subsistes par la foi. Ne t'abandonne pas à l'orgueil, mais crains,

21  car si Dieu n'a pas épargné les branches naturelles, il ne t'épargnera pas non plus.

22  Considère donc la bonté et la sévérité de Dieu: sévérité envers ceux qui sont tombés, et bonté de Dieu envers toi, si tu demeures ferme dans cette bonté, autrement tu seras aussi retranché.

23  Quant à eux, s'ils ne persistent pas dans l'incrédulité, ils seront greffés, car Dieu est puissant pour les greffer de nouveau.

24  Car si tu as été coupé de l'olivier naturellement sauvage et greffé contrairement à la nature sur l'olivier franc, à plus forte raison, eux qui sont les branches naturelles, seront-ils greffés sur leur propre olivier?

25  Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez pas comme sages: une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement jusqu'à ce que la totalité des païens soit entrée;

26  et ainsi tout Israël sera sauvé, selon ce qui est écrit: Le libérateur viendra de Sion et il détournera de Jacob les impiétés;

27  et ce sera mon alliance avec eux lorsque j'ôterai leurs péchés.

28  Il est vrai qu'ils sont ennemis en ce qui concerne l'Evangile à cause de vous, mais en ce qui concerne l'élection, ils sont aimés à cause de leurs pères,

29  car les dons et l'appel de Dieu sont irrévocables.

30  Comme vous avez été autrefois rebelles à Dieu, et que par leur rébellion vous avez maintenant obtenu miséricorde,

31  de même ils ont été maintenant rebelles, afin que par la miséricorde qui vous a été faite, ils obtiennent aussi miséricorde.

32  Car Dieu a renfermé tous les hommes dans la rébellion pour faire miséricorde à tous.

33  O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la connaissance de Dieu! Que ses jugements sont insondables et ses voies incompréhensibles!

34  Car qui a connu la pensée du Seigneur, ou qui a été son conseiller?

35  Ou qui lui a donné le premier et en sera payé de retour?

36  C'est de lui et par lui et pour lui que sont toutes choses. A lui la gloire pour toujours! Amen.

 

Chapitre 12

Offrir vos corps comme un sacrifice …

1  Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.

2  Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de votre intelligence, afin que vous sachiez que la volonté de Dieu est bonne, agréable et parfaite.

3  Par la grâce qui m'a été donnée, je dis à chacun de vous de n'avoir pas de lui-même une plus haute opinion qu'il ne doit, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun.

4  Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps et que tous les membres n'ont pas la même fonction,

5  ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous sommes un seul corps en Christ et nous sommes chacun les membres les uns des autres,

6  ayant des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée. Que celui qui a le don de prophétie l'exerce en proportion de la foi,

7  que celui qui est appelé au ministère s'attache au ministère, que celui qui enseigne s'attache à l'enseignement,

8  que celui qui exhorte s'attache à l'exhortation, que celui qui donne le fasse avec simplicité, que celui qui préside le fasse avec soin, que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie.

9  Que l'amour soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur et attachez-vous fortement au bien.

10  Par amour fraternel, soyez pleins d'affection les uns pour les autres. Concernant l'honneur, laissez la préférence à l'autre.

11  Ayez du zèle et non de la paresse. Soyez fervents d'esprit. Servez le Seigneur.

12  Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l'affliction. Persévérez dans la prière.

13  Pourvoyez aux besoins des saints. Exercez l'hospitalité.

14  Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas.

15  Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent, pleurez avec ceux qui pleurent.

16  Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres. N'aspirez pas à ce qui est élevé, mais accommodez-vous de ce qui est humble. Ne soyez pas sages à vos propres yeux.

17  Ne rendez à personne le mal pour le mal. Attachez-vous à ce qui est honnête devant tous les hommes.

18  S'il est possible et dans la mesure où cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.

19  Ne vous vengez pas vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère, car il est écrit: A moi la vengeance, c'est moi qui rétribuerai, dit le Seigneur.

20  Et si ton ennemi a faim, donne-lui à manger, s'il a soif, donne-lui à boire, car en agissant ainsi, tu amasseras des charbons de feu sur sa tête.

21  Ne te laisse pas surmonter par le mal, mais surmonte le mal par le bien.

 

Chapitre 13

Soumission aux autorités

1  Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures, car il n'y a pas d'autorité qui ne soit de Dieu, et les autorités qui existent sont établies par Dieu.

2  C'est pourquoi celui qui s'oppose à l'autorité résiste à l'ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront un jugement sur eux-mêmes.

3  Car ceux qui gouvernent ne sont pas à craindre quand on fait le bien, mais seulement quand on fait le mal. Veux-tu ne pas craindre l'autorité? Fais-le bien et tu seras loué par elle.

4  Son représentant est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains, car il ne porte pas l'épée en vain, étant serviteur de Dieu pour exercer la vengeance et punir celui qui fait le mal.

5  Il est donc nécessaire d'être soumis, non seulement par crainte de la punition, mais encore par motif de conscience.

6  C'est aussi pour cela que vous payez des impôts. Car ils sont ministres de Dieu, s'appliquant continuellement à cette fonction.

7  Rendez donc à tous ce qui leur est dû: l'impôt à qui vous devez l'impôt, le tribut à qui vous devez le tribut, la crainte à qui vous devez la crainte, l'honneur à qui vous devez l'honneur.

Aimez-vous les uns les autres

8  Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres, car celui qui aime les autres a accompli la loi.

9  En effet: Tu ne commettras pas d'adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne déroberas pas, tu ne diras pas de faux témoignage, tu ne convoiteras pas, et tout autre commandement, se résument dans cette parole: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

10  L'amour ne fait pas de mal au prochain, l'amour est donc l'accomplissement de la loi.

11  Faites ceci d'autant que vous savez en quel temps nous sommes, c'est l'heure de nous réveiller du sommeil, car le salut est maintenant plus près de nous que lorsque nous avons cru.

12  La nuit est avancée et le jour approche. Dépouillons-nous donc des œuvres des ténèbres et revêtons les armes de la lumière.

13  Marchons honnêtement comme en plein jour, et non dans les débauches et l'ivrognerie, dans la luxure et l'impudicité, dans les querelles et les jalousies.

14  Et revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, n'ayez pas soin de la chair dans ses convoitises.

 

Chapitre 14

La loi de la liberté et la loi de l'amour

1  Accueillez celui qui est faible dans la foi et ne discutez pas les opinions.

2  L'un croit pouvoir manger de tout, mais celui qui est faible ne mange que des légumes.

3  Que celui qui mange ne méprise pas celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge pas celui qui mange, car Dieu l'a accueilli.

4  Qui es-tu pour juger le serviteur d'autrui? S'il se tient debout ou s'il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout car le Seigneur a le pouvoir de le faire tenir debout.

5  L'un estime un jour supérieur à un autre, l'autre les estime tous égaux. Que chacun s'en tienne à ses convictions.

6  Celui qui distingue entre les jours, les distingue à cause du Seigneur, et celui qui ne les distingue pas, ne les distingue pas à cause du Seigneur. Celui qui mange, mange à cause du Seigneur, car il rend grâces à Dieu, et celui qui ne mange pas, ne mange pas à cause du Seigneur, et il rend grâces à Dieu.

7  Car aucun de nous ne vit pour lui-même et aucun ne meurt pour lui-même.

8  Si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur, et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au Seigneur.

9  Car c'est pour cela que Christ est mort, est ressuscité et est revenu à la vie, afin de dominer sur les morts et sur les vivants.

10  Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère? Ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère? Puisque nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Christ.

11  Car il est écrit: Je suis vivant, dit le Seigneur, tout genou fléchira devant moi et toute langue donnera gloire à Dieu.

12  C'est pourquoi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même.

13  Ne nous jugeons donc plus les uns les autres, mais jugez plutôt qu'il ne faut jamais être une pierre d'achoppement ou une occasion de chute pour votre frère.

14  Je sais et je suis persuadé par le Seigneur Jésus que rien n'est impur en soi, néanmoins, celui qui croit qu'une chose est impure, elle est impure pour lui.

15  Mais si ton frère est attristé à cause d'un aliment, tu ne marches plus selon l'amour. Ne cause pas par ton aliment la perte de celui pour qui Christ est mort.

16  Que votre privilège ne soit pas calomnié,

17  car le royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie dans le Saint-Esprit.

18  Celui qui sert Christ de cette manière est agréable à Dieu et approuvé des hommes.

19  Recherchons donc ce qui contribue à la paix et à l'édification mutuelle.

20  Ne détruis pas l'œuvre de Dieu pour un aliment. En vérité toutes choses sont pures, mais il n'est pas bien pour l'homme d'être confronté à une pierre d'achoppement en mangeant.

21  Il est bien de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin et de s'abstenir de ce qui peut faire trébucher, faire chuter ou affaiblir ton frère.

22  As-tu la foi? Garde-la pour toi-même devant Dieu. Heureux celui qui ne se condamne pas lui-même dans ce qu'il approuve.

23  Mais celui qui a des doutes est condamné s'il mange, parce qu'il n'agit pas avec foi. Tout ce que l'on ne fait pas avec foi est un péché.

 

Chapitre 15

1  Nous qui sommes forts devons supporter les faiblesses des faibles et ne pas nous complaire en nous-mêmes.

2  Que chacun de nous plaise au prochain pour ce qui est bien en vue de l'édification.

3  Car Christ aussi ne s'est pas complu en lui-même, mais il est écrit: Les outrages de ceux qui t'outragent sont tombés sur moi.

4  Car tout ce qui a été écrit auparavant l'a été pour notre instruction, afin que nous possédions l'espérance par la patience et la consolation des Ecritures.

5  Que le Dieu de la patience et de la consolation vous donne d'avoir les mêmes sentiments entre vous à l'exemple de Jésus-Christ,

6  afin que d'une même âme et d'une même bouche, vous glorifiiez Dieu le Père de notre Seigneur Jésus-Christ.

7  Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ nous a accueillis, pour la gloire de Dieu.

8  Je dis en effet que Jésus-Christ a été serviteur des circoncis pour prouver la vérité de Dieu, afin de confirmer les promesses faites aux pères

9  et que les païens glorifient Dieu pour sa miséricorde, selon ce qui est écrit: C'est pourquoi je te confesserai parmi les nations, et je louerai ton nom.

10  Il est dit encore: Nations, réjouissez-vous avec son peuple.

11  Et encore: Louez le Seigneur, vous toutes les nations, louez-le, vous tous les peuples.

12  Esaïe dit aussi: Il sortira de Jessé un rejeton qui se lèvera pour régner sur les nations, et les nations espéreront en lui.

13  Que le Dieu de l'espérance vous remplisse donc de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance par la puissance du Saint-Esprit.

Le ministère de Paul

14  Mes frères, je suis moi-même persuadé que vous êtes pleins de bonté, remplis de toute connaissance, capables de vous exhorter les uns les autres.

15  Cependant, frères, je vous ai écrit avec une sorte de hardiesse, comme pour réveiller vos souvenirs, à cause de la grâce que Dieu m'a faite

16  d'être serviteur de Jésus-Christ parmi les païens et d'exercer les saintes fonctions de l'Evangile de Dieu, afin que les païens lui soient une offrande agréable, sanctifiée par le Saint-Esprit.

17  J'ai donc sujet de gloire en Jésus-Christ pour ce qui regarde les choses de Dieu.

18  Car je n'oserais pas mentionner la moindre chose que Christ n'ait faite par moi pour amener les païens à l'obéissance, par la parole et par les actes,

19  par la puissance des miracles et des prodiges, par la puissance de l'Esprit de Dieu, de sorte que j'ai répandu abondamment l'Evangile de Christ depuis Jérusalem et ses environs jusqu'en Illyrie.

20  Je me suis efforcé d'annoncer l'Evangile là où Christ n'avait pas été nommé, afin de ne pas bâtir sur le fondement qu'un autre aurait posé,

21  selon ce qui est écrit: Ceux à qui il n'avait pas été annoncé verront, et ceux qui n'en avaient pas entendu parler comprendront.

22  C'est pour cela que j'ai été souvent empêché d'aller vers vous.

23  Mais maintenant, n'ayant plus rien qui me retienne dans ces contrées et ayant depuis plusieurs années le désir d'aller vers vous,

24  quand je me rendrai en Espagne, j'irai chez vous. Ainsi j'espère que je vous verrai pendant ce voyage et que vous m'aiderez à le réaliser, après que j'aurai un peu satisfait mon désir d'être avec vous.

25  Mais maintenant je vais à Jérusalem pour assister les saints.

26  Car la Macédoine et l'Achaïe ont bien voulu s'imposer une contribution en faveur des pauvres parmi les saints de Jérusalem.

27  Elles l'ont bien voulu et, en vérité, elles le leur devaient, car si les païens ont eu part à leurs biens spirituels, ils doivent aussi les assister dans les choses matérielles.

28  Après donc que j'aurai terminé cette affaire et que je leur aurai remis fidèlement ces dons, je partirai pour l'Espagne en passant par chez vous.

29  Je sais qu'en allant vers vous, c'est avec la plénitude des bénédictions de l'Evangile de Christ que j'irai.

30  Je vous exhorte donc, frères, par notre Seigneur Jésus-Christ et par l'amour de l'Esprit, à combattre avec moi dans les prières que vous adresserez à Dieu pour moi,

31  afin que je sois délivré des incrédules de Judée et que mon service à Jérusalem soit accepté par les saints,

32  en sorte que, par la volonté de Dieu, j'arrive chez vous avec joie et que je me repose parmi vous.

33  Que le Dieu de paix soit avec vous tous! Amen.

 

Chapitre 16

Salutations et exhortations finales

1  Je vous recommande Phœbé notre sœur, qui est diaconesse de l'Eglise de Cenchrées,

2  afin que vous la receviez dans le Seigneur d'une manière digne des saints et que vous l'assistiez dans les choses où elle aurait besoin de vous, car elle en a aidé plusieurs et moi-même.

3  Saluez Priscille et Aquilas, mes compagnons d'œuvre en Jésus-Christ,

4  qui ont exposé leur tête pour sauver ma vie. Et ce n'est pas moi seul qui leur rends grâces, ce sont encore toutes les Eglises des païens.

5  Saluez aussi l'Eglise qui est dans leur maison. Saluez Epaïnète mon bien-aimé, qui a été pour Christ les prémices de l'Asie.

6  Saluez Marie, qui a pris beaucoup de peine pour nous.

7  Saluez Andronicus et Junias, mes parents et mes compagnons de captivité, très considérés parmi les apôtres, et qui ont même cru en Christ avant moi.

8  Saluez Amplias, mon bien-aimé dans le Seigneur.

9  Saluez Urbain, notre compagnon d'œuvre en Christ, et Stachys mon bien-aimé.

10  Saluez Apellès, qui est approuvé en Christ. Saluez ceux de la maison d'Aristobule.

11  Saluez Hérodion mon parent. Saluez ceux de la maison de Narcisse qui sont dans le Seigneur.

12  Saluez Tryphène et Tryphose, qui travaillent pour le Seigneur. Saluez Perside la bien-aimée, qui a beaucoup travaillé pour le Seigneur.

13  Saluez Rufus, l'élu du Seigneur, et sa mère qui est aussi la mienne.

14  Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermas, Patrobas, Hermès, et les frères qui sont avec eux.

15  Saluez Philologue et Julie, Nérée et sa sœur, et Olympe et tous les saints qui sont avec eux.

16  Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. Les Eglises de Christ vous saluent.

17  Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des occasions de chute au préjudice de l'enseignement que vous avez reçu, et à vous éloigner d'eux.

18  Car de tels hommes ne servent pas notre Seigneur Jésus-Christ, mais leur propre ventre; par des paroles douces et flatteuses, ils séduisent les cœurs des simples.

19  Votre obéissance est connue de tous. Je me réjouis donc à votre sujet. Mais je désire que vous soyez sages en ce qui concerne le bien et purs en ce qui concerne le mal.

20  Le Dieu de paix écrasera bientôt Satan sous vos pieds. Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous! Amen.

21  Timothée, mon compagnon d'œuvre, vous salue, ainsi que Lucius, Jason et Sosipater, mes parents.

22  Je vous salue dans le Seigneur, moi Tertius, qui ai écrit cette lettre.

23  Gaïus, mon hôte et celui de toute l'Eglise, vous salue. Eraste le trésorier de la ville ainsi que le frère Quartus vous saluent.

24  Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous! Amen.

25  A celui qui peut vous affermir selon mon Evangile et selon la prédication de Jésus-Christ, qui sont conformes à la révélation du mystère caché pendant des siècles,

26  mais qui est manifesté maintenant par les écrits des prophètes d'après l'ordre du Dieu éternel et qui est porté à la connaissance de toutes les nations afin qu'elles obéissent à la foi,

27  à Dieu, seul sage, soit la gloire aux siècles des siècles, par Jésus-Christ! Amen.